004

Envie d'une chemise de nuit pour mes petites chéries, craquage pour le patron Eugénie de Citronille, un coupon de piqué de coton bleu qui attendait son heure,  un passepoil un peu grossier de chez Mt à défaut du bouton étoile convoité, choix (compliqué comme toujours) de la taille 8 ans, et après quelques heures à installer des fronces, une enfant heureuse.

006

Une seule enfant, je me suis lassée des fronces, la seconde chemise de nuit attendra. Une fois de plus une petite voix me souffle que dans cette maison il y a déjà de quoi vêtir petite chérie n°2, et que tout ça peut attendre, en particulier le choix de la taille (4 ans juste, 6 ans grand).

Alors, quand on a une chemise de nuit de princesse, on a aussi des occupations de princesse. Comme les gentes demoiselles du temps jadis, on se met aux travaux d'aiguille.

009

Quel plaisir voir ma douce Hortense s'appliquer sur son ouvrage, elle qui depuis toute petite s'est toujours montrée si minutieuse !

011

017

 022

Je la laisse s'entraîner encore un peu avant la grande étape de la broderie de smocks, héhé ! Je peux toujours rêver...